Le sport le plus rapide au monde

Musée du Sport @ Swiss Open

On ne mesure en aucun sport de balle de plus grandes vitesses comme en badminton. Le record est de 421 kilomètres par heure. L’installation Speed du Musée du Sport Suisse au tournoi Wilson Badminton Swiss Open du 16 au 21 mars 2010, montre le maximum de vitesse de différents jeux et présente les balles correspondantes. Des objets historiques de la collection du musée illustrent l’évolution de cette discipline.

Une petite exposition montre les meilleures raquettes de badminton issues de la collection du Musée du Sport Suisse, dont les plus anciennes existent depuis plus de 100 ans. Des raquettes provenant des pays comme l’Angleterre, le Pakistan, le Pays-Bas, le Japon et la Taiwan offrent l’occasion d’observer les changements techniques et les développements dans l’histoire du sport badminton. Certaines d’elles des premières années sont cordées avec peau d’animale.

Le badminton était considéré au début comme un jeu de loisir de la noblesse. Cela devient évident quand on étudie les gravures à grande échelle et d’autres images du Musée du Sport Suisse. On y trouve aussi des caricatures politiques, qui donnent à la balle parfois le visage d’un homme politique. Le badminton européen provient du jeu de loisirs français „jeu de volant“ et du jeu anglais «Battledore and Shuttlecock». Il sera développé au milieu du 19ème siècle par des membres de l’armée britannique en Inde et atteindra finalement sur le siège de campagne du duc anglais de Beaufort, dans le Gloucestershire qui est nommé d’après le badminton, sa forme de base actuelle.

Le Musée du Sport Suisse montre cette évolution à travers les objets de sa collection et permet aux visiteurs de la revivre. L’exposition pour le 20e anniversaire du tournoi sera montrée dans le cadre duWilson Badminton Swiss Open. Le tournoi aura lieu du 16 au 21 mars au stade St Jacques de Bâle.

Image: La gravure du 18ème siècle montre un couple noble en train de jouer au badminton. Le but de cette discipline est de se jouer la balle autant de fois possible, sans qu’elle ne tombe au sol. Des membres de la famille Somerset, une famille aristocrates anglais, auraient réussir à se jouer la balle à 2117 reprises sans qu’elle ne toucha le sol.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

*

Aktuell

Dran bleiben